Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 11:48

Voilà presque une semaine que je suis livrée à moi-même...

Incapable de me poser, je batifole (j'aime ce verbe), je brasse du vent, commençant mille et une activités, n'en terminant aucune...J'ai pourtant tant de choses concrètes à faire: ranger ma maison que j'ai délaissée pendant ces cinq mois, préparer de bons repas, nettoyer le jardin, semer, planter, lire et écrire...reprendre une vie normale et normée de maman et grand-mère. C'est plus fort que moi, je n'y parviens pas.

Seules mes visites à l'Ehpad me remplissent. Mes chères résidentes m'ont accueillie avec tant de bonheur et de joie! Nous avons repris les conversations là où nous les avions laissées. Elles m'ont tant manquées, toutes! Le jardin m'attend aussi, la très grande table de culture est prête à recevoir nos soins...

Pour le reste, je me sens comme vide et inutile. Je sais bien que tout cela va passer, parce que je suis gaie et optimiste et aussi déterminée à avancer. Mais là c'est un peu difficile.

Me lever si tôt pendant ces quelques mois m'a parfois pesé, attendre le train dans le noir et le froid était pénible souvent. Pester contre la mauvaise organisation de la formation, éprouver toutes ces difficultés à apprendre  ces fiches botaniques, à rédiger ce fameux press-book...retrouver la maison le soir, en désordre, préparer les repas n'importe comment, et courir tous les week end, pour rattraper le temps perdu...tout cela était épuisant, oui, mais si vivifiant, une espèce de défi à relever! Et je l'ai fait, j'ai réussi, ai validé toutes mes "UC", j'irai chercher mon diplôme en septembre...

Mes nouvelles amies me manquent! Odile et ses oublis, son café merveilleusement dégoutant si généreuse et drôle, Elisabeth la secrète, Christine et ses envolées si ...envolées, Marie Emmanuelle qui nous a bien trop manqué , Fabienne et ses questions si...pertinentes, Sylvie la discrète dont le sourire et le rire me comblaient chaque fois, Sanaa et ses bons plats libanais, qu'elle prenait le temps de préparer malgré ses deux jeunes garçons, comme Delphine qui devait le soir s'occuper des devoirs et du repas et des lessives et du jardin...Nathalie, la très grande Nathalie qui parfois prenait trop de place, mais si généreuse aussi...et SamiaGina, si ...nature, si reconnaissante, avide d'apprendre....Alla, la beauté slave de la classe, distante et souriante qui n'a fait qu'arrêter de fumer, et nos deux benjamines Elise et Delphine qui nous ont souvent observées, j'en suis certaine, comme des spécimens d'une espèce rare, un peu folles et déjantées parfois ...Nous avons ri et pleuré, nous nous sommes parfois écharpées, les discussions ont été vives, mais quel plaisir et quel bonheur de les retrouver toutes, chaque matin, inquiètes dès qu'une manquait à l'appel. Merveilleuse expérience de partages et d'aprrentissages.

Le plus difficile reste à faire maintenant, je crois. Mettre en pratique, aller au bout de mon beau projet, le défendre et convaincre mes interlocuteurs du bienfait et de la nécessité d'apporter ce réconfort aux personnes fragilisées. Avancer dans la vie, vivre et partager encore longtemps...nouveau défi, si j'en crois mon état aujourd'hui.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lesjardinsdecarole - dans Le jardin des apprentissages
commenter cet article

commentaires